jeudi 22 avril 2010

La hutte magique

{Pemberton}

 

Bonjour bonjour !

Le lundi matin, après ma journée de glandage au Stirling Range NP, je pars pour Albany, charmante petite ville, où je passe une bonne partie de la journée à la bibliothèque à taper mon Carnet de Voyage et à trier les photos. En fin d'après-midi, je pars à Two People Bay, non loin de là, où j'ai repéré plusieurs bushcampings gratuits. Mais dans chacun d'eux, il y a déja du monde, et je n'ai pas envie de parler. J'explore un peu les chemins aux alentours, et je tombe sur une petite plage magnifique où se trouve plusieurs cabanes de pêcheurs en ruines. C'est parfait, et il n'y a pas un chat. Mais alors je vois des traces de roues fraiches qui vont sur la plage, et me dit que c'est vrai, je peux faire un petit tour sur la plage, c'est bien pour ça que j'ai un 4x4. Très mauvaise idée. Si pour descendre, ça passe tout seul, pas moyen de remonter, je m'ensable. Je me mets à creuser, j'arrive à me dégager, mais m'ensable à nouveau 2m plus loin. Flûte ! Je m'obstine et avance 2m par 2m. Je vais chercher du materiel dans les ruines pour mettre sous les roues. Mais plus je remonte et plus le sable est mou. La nuit tombe. Et je continuerais mon manège pendant près de 4h, à creuser comme un dingue à mains nues. Et tout à coup, je vois des phares ! J'effraie un peu les deux mecs en arrivant de nulle part alors qu'ils se croyent seuls. C'était des Australiens, venus pecher dans le coin. Je laisse l'un d'eux conduire mon 4x4 et j'apprend : Ok, c'est comme ça qu'il faut conduire un 4x4 dans le sable. Il fait rugir le moteur sans hésitation, et c'est déjà beaucoup plus efficace que moi. Mais même comme ça il n'arrive pas à remonter. Lui aussi s'obstine, jusqu'à ce qu'il bloque la roue arrière sur un rocher. En voilà, je suis maintenant ensablé et bloqué. On essaye de tirer, de pousser, sans le cric, avec le cric, pendant encore près d'une heure. Et puis j'abandonne, il est passé minuit, je suis éreinté, on verra ça demain matin. Les Australiens m'invitent chaleureusement à boire quelques bières fraîches bien méritées. Pour le coup, je suis bien content de ne pas être seul, même s'ils sont un peu louches. Puis je m'en vais dormir dans mon petit lit, qui se trouve maintenant SUR la plage, au ras des vagues qui me berceront toute la nuit.

Le lendemain, je prends les choses en main, et après quelques ratés, j'arrive à me dégager du rocher et remonte la plage dans la foulée. Houra, je suis tiré d'affaire. Puis je passe la matinée à ranger mes affaires, et surtout enlever tout le sable. Après les avoir exagérément remerciés, je reprends la route vers Walpole, au coeur de la région des karris, ces eucalyptus géants qui sont les stars touristiques de la région. Sur la route, j'aperçois un nuage étrange qui laisse voir un soleil rouge au travers. Au fur et à mesure que je m'approche, je comprend que c'est un "bushfire". J'ai pris quelques photos en passant juste à coté. En fin de journée, j'arrive dans la région de Walpole-Nornalup. Je vais faire un tour sur la magnifique plage de Mandalay Beach. A part un serpent non identifié et quelques touristes, je ne serais pas dérangé. Puis je vais me poser pour la nuit sur un camping gratuit, encore une fois spotté par mon merveilleux bouquin. L'endroit est magnifique, juste à coté d'une petite rivière, très froide, et en plus il y a une géniale petite hutte avec des lits de camp et un poele à bois. L'endroit est tellement chouette, et la pluie tellement... décourageante, que j'y reste une journée et une nuit de plus, à écrire mon carnet et à entretenir mes dreadlocks. Juste un couple de retraités en camping car viendront taper la discut' et m'offrir quelques bières fraîches (c'est chouette les camping cars)

Posté par MetaNomad à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La hutte magique

Nouveau commentaire