lundi 22 mars 2010

Et on pick, pick, pick ... toute la journee

{Nuriootpa - Barossa Valley}

Salut a tous

Ca y est, le festival se termine, et moi je pense serieusement a chercher du boulot, histoire de renflouer un peu les caisses qui se vident tellement vite, mais aussi pour faire quelques reparations sur le 4x4 avant d'aller sur la cote ouest.
Le Mardi suivant le festival, je passerai la journee a me renseigner sur Internet, sans succes. Ma seule piste est que Zacharie, un pote du lycee qui est lui aussi en Australie, a trouve du travail en grape-picking (recolte de raisins) a Nuriootpa, dans la Barossa Valley. Mais impossible de le contacter. Je decide alors de partir pour Nuriootpa le lendemain, pour voir si j'arrive a glaner quelques infos sur place. Je rencontre aussi Guilhem, un autre francais qui cherche lui aussi du boulot.

IMG_2909

 

Le lendemain, apres m'etre faufile dans le backpacker pour faire une bonne lessive et un petit dej' gratuit, je met les bouts pour Nuriootpa. Mais a peine parti, l'embrayage du 4x4 (qui etait deja un peu faiblard depuis Melbourne) a definitivement rendu l'ame. Apres plusieurs feux rouges a ne pas pouvoir demarrer faute de pouvoir passer la premiere, je me pose en urgence au premier garage que je vois. En expliquant mon probleme et le fait que j'ai tres peu d'argent, que je voyage et que je m'apretait a partir, le sympatique garagiste me fait une fleur : il fait la reparation dans la journee et pour seulement $400 (pas cher pour un embrayage). Donc en fin d'apres-midi, je peux partir et arrive quelques heures plus tard a Nuriootpa. Ne sachant pas trop ou aller, j'apercois un van typiquement backpacker sur un parking. Alors je vais directement les voir pour demander quelques tuyaux. C'est des francais (pour changer) et ils travaillent eux aussi dans les vendanges. Ils me filent les numeros des contractors qu'ils avaient trouve lors de leur recherche de boulot. Ici, ca marche uniquement par contractor : c'est lui qui t'embauche, generalement au black, et qui nous dispatche ensuite sur les differentes fermes, selon les besoins, m'expliquent-ils. La plupart des contractors proposent aussi un hebergement, en general a l'arrache chez eux, moyennant finance. Peu de temps apres Guilhem et sa copine Eve nous rejoignent. Et on passera la soiree avec Alex, Flo et Lilian.

Le lendemain, Guilhem et moi appelons les fameux contractors chacun de notre cote, sans reponses positives pour l'instant. Puis on est alle visiter Tanunda, la "capitale" de la Barossa Valley, fameuse pour son influence allemande lutherienne. Apres avoir jette un coup d'oeil aux quatres eglises lutheriennes, qui n'ont rien d'exeptionnel, il ne restait plus grand chose de gratuit a voir. Alors que Guilhem et Eve sont partis vers une autre region vinicole tenter leur chance, moi j'ai ete a un look-out qui surplombe la region, avant de mettre un peu d'ordre dans mes affaires. Le soir, je retrouve Alex, Flo et Lilian apres leur journee de travail, et je commence a suivre leurs petites habitudes : on mange a l'aire de barbeque ou je les ai rencontre (la "cuisine"), puis on migre vers l'une des ovals (terrains de cricket) d'un des bleds de la region pour dormir le soir.

IMG_2990     24184_1375123414517_1124785979_31138114_7909964_n

 

24184_1375123454518_1124785979_31138115_6830568_n

 

Le Vendredi je glande toute la journee a la bibliotheque en attendant les reponses des contractors. Le soir, je revois les francais et fait la connaissance avec Henrik, Daniel et Timmy, trois suedois qui ont ete embauches la veille par la meme contractor qu'Alex, Flo et Lilian. Le Samedi, ils partent tous ensemble faire le tour des wineries et gouter aux vins de la region. Pendant ce temps, j'essaye de reparer ma musique, sans succes. Le soir on s'organise un barbeque renforce de biere tous ensemble, mais j'en louperai la moitie, car Jackie, la contractor des autres, m'appelle pour un "entretient". Elle me donne rendez-vous a un pub du coin, ou je me rends promptement. Elle arrive avec presque une heure et demie de retard, me laissant largement le temps de me faire embarque par les australiens du pub dans des parties de billard copieusement arroses. Alors elle arrive et m'expose les conditions. Ok, je commence le lendemain a 11h avec les trois francais et les trois suedois qui faisaient la fete sans moi au barbeque. Inutile de preciser que je les ai rejoint avec quelques grammes dans les poches.

IMG_3005     12425_383534878655_547453655_3610865_5223474_n

 

IMG_3016    24184_1375123814527_1124785979_31138123_4097441_n

 

Le Dimanche je pars avec les autres pour mon premier jour de fruit-picking. Le boulot est plutot facile et le boss John, un biker (motard) barbu d'une cinquantaine d'annees est tres sympa. On verra tout de meme quatre redbacks dans la journee, ces celebres araignees venimeuses qui aiment bien se nicher entre les grapes, avec les pinces oreilles et d'autres bestiolles. A la fin de la journee, les fermiers arrivent avec des bieres fraiches bien appreciees. Quelques bieres plus tard, ils nous proposent de les acompagner au grape crushing (ecrasement du raisin). Nous acceptons avec entousiasme. Ce sera une tres chouette apres-midi, nous permettant de voir de l'interieur comment ils produisent le vin, dans une ambiance tres conviviale puisque les fermiers boivent (beaucoup) de biere tout en travaillant (meme leur transpalette a un porte gobelet !) et repondent a toutes nos questions, tout en insistant pour feel free (ne pas se gener) pour se servir dans leur frigo. Je pourrai vous expliquer comment ca se passe en detail, ce grape-crushing, mais je prefere montrer la video de Flo qui ferait palir d'envie la chaine Arte.

Puis la semaine commence et je ferais la rencontre avec les autre grape-pickeurs de l'equipe de Jackie. Le Lundi, elle ira a l'hopital car elle s'est fait mordre par une white-tailed (une autre araignee venimeuse), et on ne la verra plus de la semaine. Et la semaine se passe comme ca... on pick, on mange, on dort, on pick, on mange, on dort...

Le Samedi suivant, les autres retournent faire du Wine-tasting (goutage de vins) dans les wineries, mais moi je reste a le bibliotheque. Oui, vous l'avez devine, je n'aime pas le vin, et meme les meilleurs vins australiens de la Barossa Valley ne me convainquent pas, c'est comme ca. Le soir, on reitere le barbeque-biere, cette fois accompagnes de Guilhem et Eve qui sont revenus dans le coin ou ils ont finalement trouve du boulot, chez un autre contractor.

Le lendemain, alors qu'on glande a l'oval, je retrouve Zac, mon pote du lycee, avec sa copine Marianne. On se rappelle les bons moments et on se raconte nos experiences australiennes. Le soir, je le retrouverai chez son contractor ou il loge, pour une soiree "jeu du loup-garou" avec ses collegues de picking.

IMG_2957

 

IMG_2964     IMG_2966

 

12425_383534888655_547453655_3610867_1007385_n    12425_383536108655_547453655_3610891_6206941_n

 

 

 

Posté par MetaNomad à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Et on pick, pick, pick ... toute la journee

Nouveau commentaire